Semaine Sainte à Sainte-Catherine

Le témoignage d’une enseignante :

Jeudi : une célébration sobre et belle.
Il nous est offert de vivre un temps de pause au milieu de notre journée, au cœur de cette semaine sainte.
Nous pénétrons dans la chapelle et nous écoutons : « N’aie pas peur ! Laisse-toi regarder par le Christ car Il t’aime ». En ce Jeudi Saint nous faisons mémoire du dernier repas de Jésus.
« Vous serez vraiment grands dans la mesure où vous êtes petits, vous serez alors grands dans l’amour ». A sa manière, en lavant les pieds de ses amis, il nous montre le chemin. À sa suite, Jean Sorba et sœur Zéina  se penchent sur chacun d’entre nous et lavent nos pieds.
Ce geste si singulier prend toute sa valeur et entre en harmonie avec ces paroles que nous écoutons au même moment : « Notre Dieu est tendresse ».
Puis nous repartons, un peu différents, avec au cœur ce message d’amour de Dieu pour chacun d’entre nous.

Le lendemain, nous sommes assez nombreux, rassemblés dans la cour. Petits et grands, curieux et spectateurs, croyants et hésitants, chacun est venu selon le dessein de son cœur.
De nombreuses bougies entourent la croix soutenue par un jeune. Sur cette croix, au cours de la semaine, ceux qui le désiraient ont pu écrire leur prénom.
Et ce vendredi, cette croix couverte d’une multitude de noms, cette croix se dresse au milieu de la cour. Nous écoutons les paroles de la Passion, ce chant douloureux nous traverse. La croix, imperceptiblement, tourne sur elle-même comme pour se donner à nous, nous atteindre, nous faire signe : « Christ en croix, prends sur toi mon injustice ».
Puis une voix s’élève et égraine les prénoms de tous ces anonymes de la rue, ces disparus. La croix est toujours là. « Il n’est pas de plus grand amour que d’offrir sa vie sans retour ». En silence chacun reçoit ce message.
La cérémonie s’achève paisiblement. « Le miracle c’est la vie qui nous soigne, nous guérit ; c’est le pouvoir d’être aimé, rien ne peux lui résister ».
Alors nous entrons dans le grand silence, jusqu’à la joie de Pâques.

Christine Stosskopf, enseignante à Sainte-Catherine

Les témoignages des élèves de CM2 :


La célébration du pain

J’ai participé à la célébration du pain et, avec d’autres camarades, nous avons goûté au pain que le frère avait béni. J’ai trouvé que quand on goûtait le pain dans un silence total, on l’appréciait plus que quand il y avait beaucoup plus de monde et beaucoup plus de bruit.
Camille

On a pu partager du pain béni avec les autres camarades de la classe après la célébration, nous leur avons expliqué qu’il représentait le corps du Christ ; nous avons chanté.
Paolo


La célébration de la Croix

Les élèves avaient écrit leur nom sur la croix. Les chansons étaient très belles. À mon avis, il y a trop de personnes seules dans la rue
Camrone

Chiara et Johanna ont apporté des fleurs en papier faites en classe ; il y avait des bougies.
Margaux

Le prêtre a parlé des SDF qui meurent seuls dans la rue. Il y a eu des chansons, on avait fait des fleurs en papier.
Sarah

Ça m’a beaucoup émue de savoir que tant de personnes meurent seules dans la rue, c’était très émouvant.
Johanna

L’opération “Bol de riz”

Vendredi 2 avril, un “Bol de riz” a été organisé à Sainte Catherine afin d’aider l’association La Fontaine. Chacun des membres de l’association tient à remercier sincèrement tous les participants et leurs parents. Une grande partie des fonds récoltés permettront d’appuyer la communauté Mission de vie au Liban ainsi que d’aider des orphelins au Caire.

Ce geste peut paraître anodin mais il est pour l’association et pour ceux à qui nous venons en aide une grande force qui portera rapidement ses fruits c’est certain. Les membres de l’association La Fontaine ont pu voir que de nombreux élèves ont rejoint le réfectoire ce jour-là pour participer à ce beau projet solidaire. Des élèves de sixième à la terminale étaient présents et cela nous touche beaucoup.

Votre présence nous a grandement motivé à poursuivre nos efforts, alors bravo à vous tous et merci encore.