Le Projet Voltaire est un service en ligne personnalisé d’entraînement à l’orthographe. Sa méthode : permettre d’acquérir des règles (360 en tout, avec plus de 8 000 exercices) grâce à un entraînement personnalisé et des techniques de mémorisation qui s’appuient sur les dernières recherches en neurosciences. En ciblant un nombre réduit de règles d’orthographe et de grammaire lors de chaque courte session, en proposant des explications simples pour chaque règle et, si besoin, des vidéos conçues pour permettre une compréhension aisée des mécanismes de la langue, ce projet permet, de façon ludique, de combler des lacunes et d’amener par paliers successifs à la maîtrise de la langue française et de son expression. 

De fait, une telle maîtrise constitue non seulement un avantage certain pendant la scolarité de l’élève mais est également une condition nécessaire à la poursuite d’études. Le projet Voltaire mène au « Certificat Voltaire », une certification reconnue qui peut être inscrite dans le CV au même titre que d’autres certifications (TOEFL, TOEIC…). Le certificat est accompagné d’un code de vérification qui permet de garantir le niveau acquis auprès des écoles et futurs employeurs.

Par ailleurs, les progrès réalisés sont des acquis sur lesquels il ne sera donc plus nécessaire de revenir. Dans le monde actuel, qui est un monde où l’information et la communication, souvent sous leurs aspects les plus immédiats et spontanés (courriels, tchats professionnels, sms, réseaux sociaux…), dominent, des lacunes en orthographe peuvent constituer un obstacle à la poursuite d’études, à l’accès à des emplois bien rémunérés ou à la progression professionnelle. A l’inverse, une bonne maîtrise de l’orthographe, de la grammaire et de l’expression, toutes choses que le projet Voltaire permet de travailler, ouvrent de nombreuses portes. L’écrit est partout et concerne toutes les professions et les entreprises sont de plus en plus vigilantes sur l’orthographe de leurs employés car elles ont conscience que les fautes coûtent cher en matière de crédibilité et d’image de marque.

Selon une étude du cabinet de recrutement spécialisé Robert Half, les recruteurs seraient près de 5 % à écarter une candidature à la première faute d’orthographe, 35 % dès la seconde ou troisième faute. Par ailleurs, en ce qui concerne les élèves du primaire et du collège, le projet offre une progression adaptée à leur niveau et une accessibilité aux élèves « dys ». Plus de 3500 établissements et organismes de formation ainsi que 1000 entreprises utilisent déjà le projet.

Plusieurs niveaux sont disponibles : les fondamentaux, pour les règles de base de la langue française, puis, au fur et à mesure de la progression de l’élève, les niveaux collège, lycée, supérieur et excellence.  Il existe également un module expression, qui permet de choisir les bons mots et les bonnes tournures pour s’exprimer et qui est un atout pour le passage du « grand oral », la nouvelle épreuve du baccalauréat. Les progrès des élèves peuvent être suivis et mesurés au travers d’évaluations régulières (dont le niveau peut être adapté par le professeur) et de bilans détaillés.

Site du projet : www.projet-voltaire.fr

Présentation en vidéo : https://youtu.be/hejmYVYKKzU

Quelques témoignages de professionnels, de parents et d’élèves : 

« Je vous confirme que le niveau de français des étudiants est malheureusement aujourd’hui faible sinon très faible. Cela constitue sans nul doute un véritable handicap pour aborder et poursuivre des études supérieures, notamment juridiques. 
Dans cette perspective, le Projet Voltaire que vous souhaitez mettre en place dans votre établissement est certainement un outil essentiel permettant aux élèves d’acquérir un niveau de maitrise de la langue française très satisfaisant.
Je suis donc très favorable à ce projet et j’espère que vous pourrez le réaliser. »

Didier Poracchia, Professeur à l’Ecole de droit de La Sorbonne (Paris I)

« Je tenais à vous dire à  quel point que ce projet est fabuleux et enrichissant. Mathieu y a pris beaucoup de plaisir même si l’entraînement a généré du stress. Il a travaillé seul. »

Mme Heissler, mère de Mathieu, élève de 5e Pagnol

« Le Projet Voltaire a été pour moi un réel atout. J’ai pris beaucoup de plaisir à le réaliser, et cela m’a permis d’améliorer considérablement mon orthographe. C’est surprenant de voir à quel point nous pouvions régulièrement faire des erreurs “bêtes” sans même nous en apercevoir, comme par exemple dans le cas des adjectifs de couleur ! Je pense vraiment que tous les élèves de France devraient s’exercer avec cette plateforme, une très bonne orthographe ne pouvant être qu’un atout si ce n’est un prérequis pour la vie future ! »

Robin Maugenest, 2e Verlaine

« J’ai beaucoup apprécié participer au Projet Voltaire car c’est un site qui permet d’améliorer son orthographe en très peu de temps et de revoir les règles de grammaire. J’ai trouvé intéressant et motivant le concept d’avoir un programme personnalisé, car cela m’a permis de progresser plus rapidement. Je recommande ce site à mes camarades car chacun possède ses difficultés ; peu importe la matière. C’est un bon moyen de confirmer ses connaissances et d’être plus à l’aise lors des cours de français. »

Alexandra Schulz, 3e Rousseau