Quelle tristesse lorsque  le lundi 16 mars,pour des impératifs sanitaires, l’école est restée déserte : les enseignantes étaient absentes, les enfants ne nous ont pas accueillis le matin.
Comme chacun sait, il n’était pas question de vivre des vacances anticipées à la maison mais bien d’assurer la continuité pédagogique avec les élèves…Challenge que devaient relever dans l’immédiateté les enseignantes mais aussi les parents et leurs enfants…

De « nouvelles maîtresses », pleines de ressources et d’initiatives pour captiver à distance leurs élèves se sont révélées. Chacune avec sa liberté pédagogique bien sûr, a découvert l’espace numérique de travail (sur la plateforme EcoleDirecte) jusqu’alors inusité à l’école primaire. Pour s’approprier ce nouvel outil, chacune a pensé sa « classe à distance » différemment, soit par « jour de classe », soit par « dossier élève », au besoin en utilisant tous les moyens de communication possibles pour n’abandonner aucun élève.

Comment poursuivre l’apprentissage de l’écriture et de la lecture, des mathématiques, voire de l’anglais ? Certaines se sont se sont enregistrées ou se sont filmées faisant la classe, d’autres ont affiché le déroulement détaillé de leur journée de classe,  et d’autres encore ont enrichi en recourant à des vidéos, des audio, des photos et des liens… Pour apprendre et se cultiver…Sans oublier les moments de récréation avec des activités pour se divertir, s’occuper, se faire plaisir … Auxquels les élèves ont pu partager leurs découvertes ou leurs vécus…

Avec leurs élèves, les enseignantes se montrent très compétentes avec les élèves. Sans eux, elles se sont révélées créatives, déterminées à maintenir un contact avec chacun d’eux, proposant des pédagogies à distance performantes, volontaires pour progresser dans l’utilisation de l’espace numérique. Bref, que d’heureuses surprises !!!

Le recours à la visioconférence, une première à l’école, permet de nous réunir régulièrement sans enfreindre le confinement. Moments d’échanges et de partages nécessaires pour garder une direction commune et conforter l’esprit d’équipe.

Le confinement devant se prolonger… Nul doute que chacune aura à cœur de progresser, d’approfondir  les prometteuses découvertes.

Si nous sommes convaincus que « l’école à la maison » n’est pas la panacée, ce temps de confinement nous a involontairement,  fait « bouger » : informatique plus familière, regards changés sur les petits et les grands, prise de recul sur nos pratiques. Cela n’empêche pas de souhaiter une reprise rapide du chemin de l’école, où chacun a sa place dans la communauté éducative. Les enfants ont besoin de leurs copains et de leurs adultes référents tandis que les professeurs ont besoin de leurs élèves pour exercer leur métier… Qui promet d’évoluer ! Les vacances seront bienvenues. A vous-parents, élèves, instits-d’inventer « les vacances à la maison ! ». Nous aurons plaisir de nous retrouver dans la classe virtuelle le jour de la Ste Catherine de Sienne. Nouveau challenge ! Pour la mise en place de la visioconférence, laissez-vous guider par les enseignantes… Et pourquoi pas vos grands enfants. D’ici là, partagez de bons moments en famille et découvrez ensemble de nouvelles activités.   
Joyeuses Pâques à tous !           

Marie Métras