Quels jouets sous le sapin ?

A l’approche de Noël, certains se demandent peut-être le cadeau qui ferait plaisir à leur enfant… Connaissez-vous la règle des « 3-6-9-12 » du psychiatre Serge Tisseron ? Ce dernier nous donne des repères pour « apprivoiser les écrans » qui attirent et tentent petits et grands.

Avant 3 ans,  jouer avec son enfant est la meilleure façon de favoriser son développement. Pour cela aucun écran n’est nécessaire. Il suffit simplement d’entrer dans son monde, de lui proposer des jeux d’éveil à son environnement et de beaucoup dialoguer avec lui. Des jeux de construction, des jeux sensoriels, des jeux où l’on fait semblant, des jeux qui reprennent ses héros préférés lui permettront de construire des repères spatiaux et temporels. 

Dès l’entrée à l’école maternelle, entre 3 à 6 ans, l’enfant a besoin de se sociabiliser et pour cela il vaut toujours mieux des jeux à plusieurs que du temps devant un écran, même si vous aurez fixé un temps court et choisi un programme adapté à son âge. Votre enfant a besoin de découvrir toutes ses possibilités sensorielles et manuelles et c’est donc le moment de lui proposer plutôt des jeux manuels, des jeux sonores, des livres-jeux, des jeux de société… bref, des jeux qui font travailler les habiletés sociales.

A partir de 6 ans, l’enfant a besoin de découvrir les règles du jeu social. Il n’a pas besoin de console ou de tablette personnelle avant l’école élémentaire. S’il en a, il faut la paramétrer et l’installer dans le salon et non dans sa chambre. Ainsi vous en  profiterez pour parler de ce qu’il y fait, ce qu’il a vu, ce qu’il y crée. Préférez des jeux de société, des activités avec la nature, des bricolages et toujours des jeux favorisant la créativité et les jeux de rôle. 

A partir de 9 ans, votre enfant a besoin d’explorer la complexité du monde et il peut alors avoir le droit d’aller sur internet mais vous déciderez ensemble si c’est seul ou accompagné, le temps qu’il va y consacrer et vous n’oublierez pas de discuter de ce qu’il y voit et y fait. Il est indispensable d’évoquer le droit à l’image, à l’intimité et les trois principes d’internet : 1) tout ce que l’on y met peut tomber dans le domaine public 2) tout ce que l’on y met y restera éternellement, et 3) bien sûr il ne faut pas croire tout ce que l’on y trouve !
Avec votre enfant vous pourrez alors déterminer l’âge à partir duquel il pourra avoir un téléphone portable. Préférez encore et toujours les livres dans lesquels l’enfant découvre aussi le monde et fait travailler son imaginaire. Et il sera sensible à votre exemplarité en la matière !

Au-delà de 12 ans, dès l’entrée au collège, votre enfant devient un adolescent qui commence à s’affranchir des repères familiaux. Il « surfe » sur la toile mais vous devez fixer des horaires à respecter et poursuivre les échanges sur ce qu’il regarde et y fait. Quoiqu’il en soit, pas de réseaux sociaux avant cet âge tant que le permis internet n’est pas dans la poche, (est prévu dès janvier pour les élèves de CM2) et qu’il a conscience des téléchargements illégaux, de la pornographie, du harcèlement et des plagiats. 

Quoi qu’il en soit et quel que soit le jeu que vous offrirez à votre enfant, fixer les règles du jeu : Les écrans ne vont pas dans la chambre et l’on ne joue pas à table. Dans tous les cas, on préfère la lecture avant le coucher…. et  « surtout le passage du Père Noël » !

Joyeux Noël !!!

Marie Métras