Tradition & Innovation, l’édito du mois signé M.Guerra & Mme Métras

Édito de M. Guerra, chef d’établissement du 2e degré / Coordonnateur et de Mme Métras chef d’établissement du 1er degré

Nouveauté est le mot qui s’affiche dans nos esprits depuis la rentrée.

En effet, nous avons par exemple la réforme du lycée, qui parle d’un nouveau bac pour les lycéens de première. Puis il y a le haut uniformisé qui a vu le jour dans l’établissement et sur la place aixoise. Aussi, un nouveau chef d’établissement a pris sa fonction dans l’ensemble scolaire. Sans oublier les nouveaux moyens de communications qui apparaissent à Ste Catherine : la mise à jour du site internet, le changement de logo, une nouvelle page Facebook et cette newsletter périodique/mensuelle. Et une nouvelle plaquette de l’ensemble scolaire sera prochainement éditée.

La façade aussi se renouvelle pour retrouver le prestige d’un temps.

La question que l’on peut se poser est : pourquoi autant de nouveautés dans notre ensemble scolaire ? Sont-elles des priorités nécessaires pour apprendre et éduquer nos enfants et nos jeunes ?

À bien y réfléchir, le mot nouveauté est synonyme du mot changement et ils indiquent une modification d’une situation ou d’un état vers un mieux ou quelque chose de plus positif. Ces deux mots, nouveauté et changement, qui caractérisent aussi notre société, sont aussi très souvent source de division. Entre une génération qui connaît sans cesse des changements et une génération d’adultes qui peine à suivre autant de mutations en si peu de temps. Il est difficile de trancher, sans tomber dans la polémique.

Les deux mots de la devise dominicaine (tradition et innovation) peuvent nous aider à retrouver le sens, c’est-à-dire la finalité de ces nouveautés.

Le mot tradition qui peut être confondu avec conservation, dans son étymologique latine, a une signification très claire. Elle veut dire – porter -. C’est une tradition car elle communique une réalité, elle porte une signification.

À ce mot s’associe, le mot innovation lequel est souvent employé pour son sens technique mais dans sa signification, il indique une action qui introduit une ou des nouveautés qui apportent un changement.

Nous pouvons en conclure que pour s’approprier une tradition, il ne s’agit pas d’assumer formes et contenus sans mettre « nos mains dans la pâte ». De ce fait, il est inévitable de changer ou chercher à innover. Au contraire, c’est bien le signe qu’une tradition n’est pas épuisée. Elle continue d’agir, d’animer une communauté et une société.

La difficulté que nous rencontrons tous, entre conserver une tradition et changer à tout prix, peut se résoudre quand nous arrivons à assumer en nous ces deux aspects de la vie courante.

Nous sommes amenés à vivre des nouveautés car nous pouvons nous approprier nos responsabilités, les défis qui nous attendent et les missions qui nous sont confiées.

Je pense à l’éducation, en particulier. C’est bien la finalité de toute notre œuvre et qui nous associe les uns aux autres à Sainte Catherine malgré nos tâches différentes.

Les mots nouveauté et changement deviennent alors des dynamiques à travers lesquelles, nous pouvons poursuivre, dans l’esprit que nous avons reçu, la réalité que nous sommes appelés à vivre.

En ce début de Carême, nous pensons à Celui qui par Sa vie et Son sacrifice a apporté la vraie nouveauté au monde. Une nouveauté qui continue à nous interroger et à interpeller. N’est-ce pas là le vrai sens de toutes nouveautés ?

Bon chemin à chacun de nous.