Mai : Ste Catherine de Sienne

Au lendemain de la fête de Ste Catherine de Sienne et à moins de quatre semaines des élections européennes, je souhaite ce mois-ci vous partager simplement quelques informations concernant notre sainte patronne, proclamée « patronne de l’Europe » en l’an 2000 par le pape Jean-Paul II.
Caterina Benincasa (25 mars 1347- Rome 29 avril 1380) est née à Sienne en Italie. A cinq ans, elle a une « vision » du Christ qui va orienter sa vie. A l’âge de 15 ans, Catherine revêt l’habit des sœurs de la Pénitence de St Dominique. L’origine de cette « fraternité » remonte à St Dominique (1175-1221) qui avait réuni et organisé des laïcs pour défendre l’Eglise. Les sœurs de St Dominique suivaient une règle qui n’était pas vraiment religieuse puisqu’elles ne prononçaient pas de vœux.
Catherine a vécu dans une Europe, marquée par la violence et un avenir plus qu’incertain : la papauté ayant fui en Avignon. L’Eglise, les pays, les villes et les ordres religieux, y compris celui des Prêcheurs étaient divisés… Catherine fit face à ces souffrances et divisions. Elle entra « dans le vif des problèmes ecclésiastiques et sociaux de son époque ». Elle s’adressa aux dirigeants politiques et religieux, pour leur exprimer clairement leurs fautes et les rappeler à leur devoir de chrétiens. Elle n’hésita pas à dire au pape Grégoire XI qu’il se devait d’être courageux et rentrer à Rome. Elle allait dans les prisons, s’occupait des pauvres et des malades. Elle brûlait d’apporter à tous l’amour et la miséricorde de Dieu.
Plus que tout, Catherine s’est battue pour la paix. Elle est convaincue que « ce n’est ni par le glaive ni par la guerre ni par la cruauté » que l’on peut faire le bien mais « par la paix, les prières humbles et continuelles ». Catherine, Docteur de l’Eglise, souhaitait que la Famille dominicaine soit, selon ses mots de mystique, « toute large, toute joyeuse, parfumée, un véritable jardin de délices ».
Pour nous, Ste Catherine pourrait être un exemple de vie de liberté et de vérité dans l’époque turbulente que nous vivons. Si nous voulons travailler ensemble comme prêcheurs de l’Evangile, nous devons nous parler avec la même franchise et la même confiance réciproque.
652 ans plus tard, Catherine nous inspire toujours. L’Ecole Ste Catherine de Sienne se veut une école ouverte sur le monde, enrichie de différences, (plusieurs confessions, une dizaine de nationalités, des élèves en situation de handicap…). Une façon de témoigner que vivre en frères n’est pas impossible. A nous tous, parents et enfants, de contribuer à notre niveau à œuvrer pour la Paix et à avoir envie d’être ensemble.

Marie Métras

Chef d’établissement