Avril : Transmettre la Foi

« Il est grand le mystère de la Foi ! » Pourtant, comment ne pas avoir envie de transmettre sa foilorsque l’on est content d’être chrétien ?

On ne devient pas chrétien tout seul. Etre baptisé, c’est entrer dans une communauté vivante quinous accueille, nous entoure, et crée avec nous des liens fraternels. Le bonheur de la foi, c’est qu’il n’y a pas de condition pour entrer dans cette communauté.

Ce que le Chrétien cherche à transmettre, c’est une expérience personnelle, qui nait de la rencontreavec le Christ. S’ouvrir à un Dieu qui se propose à la rencontre, entrer en son amitié, appelle à transformer nos existences. Œuvrer à la justice, au respect, à la paix sont des éléments de cette rencontre.

La transmission peut passer par des engagements, où s’expriment une cohérence entre ce qui se dit et ce qui se fait. On sait que le témoignage d’une vie qui a un sens, dans l’action d’accueillir, d’être solidaire, de travailler à un monde plus juste et plus fraternel peut ouvrir à la transmission de l’Evangile.

Les gestes cultuels, liturgiques, ceux de la prière, du chant, des rites et des fêtes… les sens, le sentiment, la symbolique, l’émotion, l’esthétique, tout ce qui nous touche et nous relie aux autres et à notre histoire participent à la transmission.

Les Ecritures, témoignages rendus à Jésus-Christ, nous invitent à déchiffrer, à interpréter la Parole qui rend présent le Christ. Nous nous devons aussi de la transmettre à tous car la Bible est une composante essentielle de textes et de symboles qui ont alimenté pendant des siècles la vie et la culture en Occident.

La Parole n’est jamais facile à transmettre et elle reste inséparable des témoins qui la vivent. En tousles cas, nous ne sommes pas maîtres de la transmission, ni de ses résultats….la Parole de Dieu rejoint au plus intime de nous-mêmes la grâce de la rencontre avec le Christ.

Nous qui connaissons le bonheur d’être chrétiens, qui croyons que Jésus Christ est ressuscité, osons transmettre notre foi. En ce temps de Carême qui est un temps privilégié pour accompagner tous les catéchumènes, (en particulier Elysa et Mattéo élèves de CM2), expérimentons la conversion de notre cœur et l’approfondissement de notre foi. Osons dire que le Christ transforme nos vies et qu’ilnous rend heureux.

A tous, belle marche vers Pâques !

Marie..Métras
Chef d’établissement